Pourquoi le trail?

Le temps d’effort en trail varie, selon les kilomètres et le relief, d’une heure à parfois plusieurs jours.

En vingt ans, la pratique de ce sport a connu un net essor en France et dans le monde. En témoignent le nombre croissant de pratiquants et d’épreuves, de même que l’émergence de nouveaux acteurs et de nouveaux formats.

Peu d’études récentes en SHS

Compte-tenu de l’apparition et du développement récents de la pratique, le trail n’a été que peu traité par les sciences humaines et sociales. On notera toutefois qu’un certain nombre de travaux de sociologues ont, depuis trois décennies, défriché le terrain en évoquant les courses sur route (Faure, 1987 ; Defrance, 1985, 1989, notamment) et en abordant ponctuellement et à la marge la question du trail par cette entremise (Cubizolles, Baron, Lacroix, 2018).

Toutefois, la plupart de ces travaux ont été réalisés avant l’essor de la discipline et sa massification, lorsque toute épreuve de plus de 40 km était encore jugée « atypique ». Ils ne prennent donc pas en compte les évolutions majeures qu’a connues le trail ces dix dernières années.

Ainsi, nous proposons à travers ce carnet de mettre à jour les connaissances sur cet objet et de développer de nouvelles approches et de nouvelles entrées dans la recherche, articulées autour des évolutions récentes de la pratique et de son hybridation.

Accompagner le développement de la pratique

Nous présenterons dans ce carnet les résultats de nos recherches en cours, portées sur le terrain de la Chartreuse, dans les pré Alpes.
Nous y analyserons des données issues de questionnaires quantitatifs (n=1069, pour l’instant), ainsi que des données qualitatives récoltées au cours d’entretiens semi-directifs, d’observations participantes (sur plus de 3 ans) et de recueils ethnographiques.

Ce carnet aura pour but de valoriser les résultats de notre recherche, de mettre à jour des données et d’ouvrir de nouveaux champs d’études.

Il est destiné à la communauté scientifique, aux chercheurs ou étudiants en sociologie générale (et/ou en sociologie du sport), mais aussi aux curieux de la discipline, soucieux de mieux comprendre son évolution et les motifs d’engagement.

Citer ce billet: Lancelevé Simon,Pourquoi le trail?,dans « Pas plus de deux marathons par an », le 8 décembre 2020.Lien : https://trail.hypotheses.org/1.

Simon Lancelevé

Simon Lancelevé est doctorant contractuel au sein du laboratoire E3S de l'Université de Strasbourg (UR1342). Depuis 2019, il mène un travail de recherche en thèse sur la pratique du trail, de l'ultra trail et des nouveaux formats de course en trail, sous la direction de Gilles Vieille-Marchiset, co-encadré par Sandrine Knobé. Précédemment, il a soutenu un mémoire de master à l'IEP de Lyon sous la direction de Max Sanier, intitulé : "Représentation et enjeux de la pratique du trail en France en 2017".

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.